Contactez-nous +33 (0)9 85 60 60 67 ou infos@formamod.com

Lectra

Lectra
31 août 2018 communication

LECTRA

De la création de mode à la production

Dans la mode, il y a les métiers connus de tous… et puis il y a les autres, les expertises reconnues des spécialistes de l’industrie. Lectra en fait partie. Complexe, Il s’agit d’un logiciel informatique indispensable dans le processus de transformations et d’industrialisation d’un vêtement.  Cet outil informatique, appelé aussi modélisme 3D est nécessaires pour optimiser les modèles économiques et les ressources afin d’industrialiser les produits. Pour que chaque projet étudiant aboutisse de manière concrète et atteigne des objectifs ciblés, Formamod, partenaire de Lectra l’enseigne toutes sections confondues. Grâce à cette collaboration précieuse, Lectra permet aux étudiants de Formamod d’avoir accès à ces solutions utilisées par les entreprises. En travaillant sur Lectra qui apprennent à s’équilibrer entre création, innovation et rentabilité. Tout repose sur le processus de développement des collections. Mais comment fonctionne Lectra et quelles sont les différentes étapes de développement d’une collection sur informatique ? Pour vous éclairer, nous avons questionné Franck Chevalier, formateur en modélisme 3D et CAO à Formamod

  1. Comment définis-tu ta spécialisation en modélisme sur informatique ?

 

Pour moi, le modéliste en informatique est un Maître d’œuvre de la réalisation du vêtement, on donne vie au projet du styliste. À partir du croquis, on établit un patron, on met au point le prototype, et on l’industrialise.

 

  1. Quels sont les logiciels que tu enseignes ?

 

La formation proposée mais principalement l’accent sur les logiciels Lectra, avec notamment, Modaris, Diamino, Kaledo Style, Vigiprint et Justprint.

 

  1. A quoi servent-ils en entreprises ?

 

Les logiciels de modélismes ont révolutionnés le marché de la mode. Modaris, en l’occurrence est LE logiciel de création par excellence, il permet de concevoir des patronnages de vêtements, de les industrialiser et les grader avec une rapidité déconcertante et une précision au millimètre.

 

  1. Ces logiciels peuvent-ils servir lorsque l’on travaille à son compte et non dans l’industrialisation ?

 

Très utilisés dans l’industrie, ils peuvent aussi bien servir lorsque l’on travaille à son compte notamment pour faire du sur-mesure.

 

5). Quelles sont les qualités primordiales pour maîtriser ces outils ?

Il faut être persévérant, patient, curieux, créatif, avoir un talent d’improvisation (et oui il y a forcement des moments où l’on bloque sur quelque chose et c’est là qu’on s’attend à ce que vous trouviez une solution). Et puis je dirais avant tout : Passionné.

 

6). Est-ce vraiment indispensable et pourquoi ?

Oui ! Grâce à la CAO, les entreprises ont réduit le temps entre chaque mises au point des prototypes et diminué le nombre de modèles rejetés de par la précision de l’informatique et ont donc raccourci les délais de commercialisation.

 

7). Quel est le logiciel le plus important sur le marché ?

 

Je dirais Modaris bien que chaque logiciel a sa propre utilité et ses propres utilisateurs… Modaris permettra la création de patronnages. Il sera donc très utilisé par des modélistes alors que Diamino, lui, permettra d’optimiser des placements et donc de faire baisser le coût de l’emploi matière. Lui sera plus utilisé par des coupeurs.

 

8). Comment vois-tu l’avenir de la mode avec le développement des nouvelles technologies ?

Après l’apparition en 2013 de la 3D que Lectra intègre dans son logiciel Modaris, les principes de l’industrie 4.0 (avec notamment Fashion PLM 4.0, une plateforme de gestion du cycle de vie des collections, pour accélérer et fiabiliser les flux de données entre les équipes de développement produit et ses sous-traitants.)Des technologies toujours plus poussée pour réussir et prospérer dans ce nouveau marché digital.

 

9). Ces logiciels vont-ils évoluer et sous combien de temps ?

 

Oui, les logiciels évoluent sans cesse et très rapidement

 

10). La maitrise de ces logiciels suffise à trouver un métier ?

Oui et non.

Non car le savoir de ces logiciels, seules, ne permettent pas de devenir modéliste en CAO. La connaissance de la coupe à plat est primordiale.

Et Oui, une fois que l’on a apprivoisé ces logiciels, les portes de la mode s’ouvrent à vous…

Pour préparer leurs futures carrières et assurer leurs arrières, les étudiants dans la mode doivent aujourd’hui maîtriser le modélisme 3D. Lectra propose également le logiciel Modaris V7 (le couplage du 2D et 3D) afin de limiter le nombre de prototypes de vêtements pour permettre le lancement de la fabrication. Lectra est le spécialiste des solutions technologiques utilisées pour les industries  de matériaux souples (textiles, cuir, tissus industriels et composites).  Lectra a aujourd’hui investi dans l’élaboration d’une solution de prototypage virtuel en 3D adaptée au monde à la Fashion spère. Avec Modaris V7, cette technologie 3D se retrouve au cœur du processus de développement des modèles. Lectra se porte partenaire des industriels de la mode afin d’optimiser la phase de conception des collections. Afin de garder sa place au sein de la concurrence une marque doit être stable. L’utilisation du langage 3D via ces logiciels permet une compréhension rapide et efficace afin d’accélérer le développement des modèles et de contribuer à l’équilibre. Grâce à Modaris V7, les patronnages sont réalisés et virtualisés en 3D automatiquement avec le textile choisi. Chaque correction à l’écran est retranscrite en direct sur le patron en 2D. Tout est visible de manière interactive, une grande avancée dans le monde de l’industrie de la mode. Ce système en temps réel permet de limiter les coûts et délais de développement associés au prototypage. Ce outil permet de réagir rapidement et se positionner sans plus tarder face à la concurrence. De belles avancées technologiques qui n’ont pas finies de s’arrêter…

Pour en savoir plus sur notre module spécialisé en Lectra, modélisme 3D, vous pouvez cliquer sur ce lien.